Passer directement au contenu

"Si la construction d’un pont ne doit pas enrichir la conscience de ceux qui y travaillent, que le pont ne soit pas construit"
Franz Omar Fanon


Culturgest et Alkantara ont choisi de concentrer leurs efforts sur le soutien aux initiatives indépendantes existantes, et en particulier sur l'action de l'UNA (Uniaõ Negra das Artes) visant à démanteler le racisme structurel dans les institutions artistiques portugaises et à réaffirmer le droit des communautés afro-descendantes à raconter leurs histoires et leurs récits tant sur la scène qu'en-dehors. L'objectif final sera la rédaction d'un manuel de bonnes pratiques adapté au contexte portugais.


Dans le cadre de la réunion annuelle de COMMONSTORIES, Culturgest a organisé, le 20 novembre 2023, une série de conférences et d'ateliers intitulée Reframing Authority and Authorship in the Arts : Weaving Lines of Reparation. Dans un contexte historique où le concept de diversité tend à perdre son sens dans les discours sur la culture, ce programme, organisé par Raquel Lima, a abordé les dimensions de l'autorité et de la propriété intellectuelle afin de faciliter la réflexion et la mise en œuvre de changements importants dans le secteur culturel. Comment réparer ce qui est réparable dans le secteur artistique au Portugal ?


La matinée a été consacrée à un atelier théorique et pratique sur les pratiques antiracistes dans l'art et l'éducation. Cet atelier fut animé par des professionnels de différentes institutions portugaises d'art du spectacle et d'universités. L'après-midi, trois conférences ou tables rondes ouvertes au public ont été proposées : Fanon Pharmacy - Grammars of the Blue par Vânia Gala, une table ronde From the Authority of inertia to the radicality of the repairable avec Anabela Rodrigues, Apolo de Carvalho, Cristina Roldão, Gessica Correia Borges et Kitty Furtado et un exposé de Jota Mombaça sur les notions de sujet et d'auteur, ainsi que sur leur limite constitutive.